Revenir à Le diplôme

DIU ETUS

Présentation

L’enseignement du Diplôme Inter-Universitaire d’Echographie et Techniques Ultrasonores (DIU ETUS) s’adresse aux médecins diplômés désirant se former à l’échographie. Ce DIU est régi par un Conseil National Pédagogique (CNP) et localement par des centres régionaux d’enseignement (CRE) rassemblant plusieurs Universités organisatrices.

L’objectif du DIU ETUS est l’acquisition de connaissances approfondies dans le domaine de l’échographie clinique dans le but d’obtenir une véritable compétence théorique et pratique, fondée sur l’apprentissage et la pratique des différentes modalités d’exercice de l’échographie, ainsi que sur la connaissance des indications et des résultats de cette technique comparativement aux autres méthodes diagnostiques, en particulier dans le domaine de l’Imagerie.

Le caractère national de l’organisation du DIU ETUS, son ouverture à différentes spécialités, l’organisation de l’enseignement – avec un tronc commun et divers modules optionnels – ont pour but de renforcer cette recherche de qualité de formation dans les différents domaines d’application clinique de l’échographie.

Sont admis à s’inscrire en vue de ce diplôme

  1. Les médecins spécialistes de Radiologie – Imagerie Médicale
  2. Les médecins spécialistes de Biophysique – Médecine Nucléaire
  3. Les spécialistes d’une spécialité médicale utilisatrice d’échographie. La Capacité d’Angiologie, la capacité ou le DESC de Médecine d’Urgence, la capacité de biologie et médecine du sport sont assimilées à une spécialité
  4. Les médecins généralistes
  5. Les titulaires d’un diplôme français permettant l’exercice de la médecine ainsi que les titulaires d’un diplôme, permettant l’exercice de la médecine dans un des autres pays de l’Union Européenne, ne répondant pas aux critères définis aux alinéas précédents
  6. Dans le cadre de la formation continue et dans le respect des règlements en vigueur, peuvent s’inscrire :
    • les titulaires d’un DES ou DESC
    • les titulaires d’un DIS, d’AFS ou AFSA correspondants
    • les titulaires d’un CES des disciplines correspondantes
  7. Les étudiants en fin de cursus de DES (selon le projet professionnel de post internat)
  8. Les étudiants étrangers en cours de cursus de DFMS et DFMSA

L’inscription définitive est subordonnée à l’autorisation préalable des coordonnateurs ou responsables locaux du DIU de chacune des universités participantes.

Les modalités d’inscriptions, d’enseignement et de contrôle des connaissances sont définies par le conseil national pédagogique.

Organisation

Probatoire

Pour les médecins, généralistes et spécialistes, diplômés hors UE, l’autorisation d’inscription peut être prononcée après réussite à un examen probatoire anonyme commun, avec épreuves déterminées par le jury national, organisé simultanément et corrigé par chaque centre régional d’enseignement.

Des dérogations peuvent être accordées au cas par cas, en fonction du dossier et du cursus des candidats, celles-ci étant laissées à l’appréciation du coordonnateur régional.

L’examen comporte au moins une épreuve rédactionnelle, destinée à évaluer les connaissances en médecine générale ainsi qu’une épreuve d’anatomie.

La réussite à l’examen probatoire ne garantit pas l’autorisation d’inscription au diplôme pour l’année en cours, le nombre d’inscrits étant limité. En revanche, l’étudiant peut garder le bénéfice de la réussite du probatoire pour l’année suivante.

Les mentions

Le DIU d’Échographie et Techniques Ultrasonores se décline en deux mentions :

Pour les médecins de la spécialité médecine générale :
DIU ETUS mention « Échographie générale »
Tronc commun + au moins 4 modules, dont le module « Abdomen » et à l’exclusion des modules
« Echographie clinique appliquée à l’urgence », « Appareil locomoteur », « Gynécologie » et « Cardiologie ».

Pour les médecins des autres spécialités :
DIU ETUS mention « Échographie de spécialité »
Tronc commun + au moins 1 module, celui de la spécialité (seule mention diplômante).

Ces formations diplômantes se répartissent sur 1 ou 2 années universitaires suivant l’option, mais sur 3 années au maximum. Elles comportent des enseignements théoriques et pratiques sur terrain de stage.

L’enseignement est sanctionné par un examen de fin de première partie (tronc commun) et par des examens sanctionnant chacun des modules choisis. Tous les examens sont organisés le même jour pour le tronc commun puis le même jour pour chaque module, avec sujets et corrections communs pour toutes les Universités coorganisatrices.

L’inscription de l’étudiant aux modules qu’il a choisis pour sa formation diplômante doit être déclarée au moment de l’inscription en première année.

Le tronc commun

Le tronc commun, obligatoire pour tous les candidats inscrits, se déroule en début de première année avec un enseignement sur l’ensemble des bases physiques, technologiques, sémiologiques, réglementaires… de l’échographie, du doppler et autres techniques US.

L’examen sanctionnant le tronc commun comprend :

  • une épreuve écrite théorique anonyme de deux heures portant sur le programme enseigné dans le tronc commun, notée sur 100 points :
    • physique acoustique et technologie des échographes ;
    • sémiologie échographique.
    • une note inférieure à 40 points sur 100 est éliminatoire.
  • une épreuve pratique sur échographe, notée sur 100 points, portant sur
    • l’obtention des images
    • le réglage des appareillages
    • la séméiologie élémentaire.
    • une note inférieure à 50 points sur 100 est éliminatoire.
  • l’examen est validé avec une note globale supérieure ou égale à 100 points sur 200.

Pour être déclarés reçus au tronc commun, et être ainsi autorisés à s’inscrire aux modules cliniques, les candidats doivent :

  • avoir validé l’examen écrit et l’épreuve pratique du tronc commun
  • avoir validé un stage hospitalier avant l’examen pratique

Les candidats n’ayant pas passé avec succès les épreuves de l’examen du tronc commun, ou absents aux épreuves, ne peuvent se réinscrire que l’année suivante. Les candidats ayant obtenu une note globale inférieure à 100, mais avec une note supérieure ou égale à 50 à l’écrit, peuvent conserver le bénéfice de cet écrit l’année suivante. Si la note de l’écrit est inférieure à 50, ils devront repasser l’intégralité du tronc commun l’année suivante.

Les modules

La suite de l’enseignement est organisée en modules optionnels :

Les modules « cliniques » :

  • Abdomen et digestif
  • Cardiologie
  • Gynécologie
  • Pédiatrie
  • Vasculaire
  • Appareil locomoteur
  • Endocrinien et cervical
  • Appareils urinaire et génital masculin
  • Échographie clinique appliquée à l’urgence

L’examen sanctionnant chaque module choisi par le candidat comprend :

  • Une épreuve écrite théorique anonyme d’une heure portant sur le programme enseigné dans le module, notée sur 100 points :
    • Une note inférieure à 40 points sur 100 est éliminatoire.
  • Une épreuve pratique notée sur 100 points :
    • Une note inférieure à 50 points sur 100 est éliminatoire.
  • L’examen est validé avec une note globale supérieure ou égale à 100 points sur 200.
  • Pour être déclarés reçus à chacun des modules, les candidats doivent avoir validé l’examen (écrit et pratique) correspondant au module ainsi qu’un stage hospitalier (avant l’épreuve pratique).

Les candidats ayant obtenu une note inférieure à 100 à un module, mais avec une note supérieure ou égale à 50 à l’écrit, peuvent conserver le bénéfice de cet écrit l’année suivante. Si la note de l’écrit est inférieure à 50, ils devront repasser l’intégralité de ce module l’année suivante.

Les stages

Un stage obligatoire, organisé en vacations (d’une durée minimum de 3h30), doit être effectué pour le tronc commun ainsi que pour chacun des modules. Les stages seront effectués dans un service agréé par la Coordination régionale et devront comporter au moins 20 vacations pour le TC et 30 vacations pour chaque module.

Pour chaque stage, il sera remis au secrétariat une feuille de validation de stage remplie et signée par le chef du service d’accueil ou le directeur de stage.

Obtention du diplôme

Pour être déclarés reçus à la fin de la totalité de l’enseignement, et ainsi obtenir le diplôme du DIU d’échographie :

  • Les médecins spécialistes doivent valider le tronc commun la première année, ainsi qu’au moins un module, dont celui de leur spécialité, ce qui leur confère la mention correspondante.
  • Les médecins généralistes doivent valider le tronc commun la première année ainsi qu’au moins quatre modules, dont le module « Abdomen », et à l’exclusion des modules « Echographie clinique appliquée à l’urgence », « appareil locomoteur », « obstétrique » et « cardiologie ».

Une fois le diplôme obtenu, il est possible à tout candidat qui le souhaite, de s’inscrire à nouveau pour valider un ou plusieurs modules complémentaires dans le cadre de la formation médicale continue (non diplômante). Dans ce cas, le TC sera considéré comme acquis.

Les radiologues diplômés peuvent, s’ils le souhaitent, s’inscrire au DIU pour valider un ou plusieurs modules dans le cadre de la formation médicale continue. Dans ce cas, le tronc commun sera également considéré comme

Validation des acquis d’expérience (VAE)

Les médecins ayant antérieurement validé une formation universitaire en Échographie – Doppler et ayant une compétence et une expérience particulière en Échographie – Doppler peuvent demander au conseil national pédagogique à être dispensés de stages pratiques et/ou d’examens théoriques. Les demandes de dispenses justifiées et motivées, sont à adresser au coordonnateur avec la fiche de pré-inscription et un dossier complet comprenant les pièces suivantes :

  • Lettre de demande motivée ;
  • CV avec exposé des titres et travaux complets ;
  • Diplômes universitaires en échographie-Doppler ;
  • Formations continues en échographie-Doppler avec justificatifs ;
  • La nature de l’exercice médical du candidat (catégorie médicale, statuts,..) ;
  • Le nombre d’actes d’échographie annuel et dans chaque domaine de spécialité (cf liste des modules) avec les justificatifs sur une période représentative (relevés d’activité, relevés SNIR, compte-rendus, attestations, …) et la durée de l’exercice ;
  • Toutes pièces justifiant d’une activité d’échographie-Doppler régulière et de sa durée.

La présence contrôlée aux cours du TC est obligatoire.

Une épreuve pratique sera organisée régionalement ou inter régionalement dans un centre d’examen agréé par le DIU.

Toute demande de VAE sera examinée par un jury national.

Lien Permanent pour cet article : http://naxos.biomedicale.univ-paris5.fr/diue/le-diplome/presentation/