↑ Revenir à Objectifs

Échographie appliquée à l’urgence

Le module d’échographie appliquée aux urgences (E.A.U.) est destiné aux médecins urgentistes désirant acquérir une formation à l’utilisation de l’échographie dans la prise en charge des malades traités dans les structures d’urgence hospitalières et préhospitalières.

1.1 Enseignement théorique

Ce module se déroule sur une durée de 8 demi-journées. Il est assuré en commun par les radiologues et les urgentistes. Plutôt qu’un enseignement basé sur l’analyse à partir de l’anatomie régionale ce module intègre d’emblée la dimension pratique d’échographie de situation en abordant l’enseignement par les situations cliniques auxquelles l’étudiant est confronté et en précisant à chaque fois le rôle et la place de l’échographie et sa réalisation.

En dehors de certains objectifs généraux tels que les critères de choix d’un échographe dédié aux urgences, les particularités techniques de l’EAU,… les objectifs pédagogiques sont déclinés par situations cliniques (motifs de recours) et enseignés sur un même mode pédagogique avec pour chaque groupe de cours la construction suivante :

  1. Moment de l’E.A.U. dans la démarche diagnostique enseigné par un urgentiste ;
  2. « Boite à outils EAU » correspondante (cf infra) enseigné par un radiologue ;
  3. Place de l’E.A.U. parmi examens complémentaires d’imagerie enseigné par un radiologue ;
  4. Utilisation du résultat de l’échographie dans la suite de la prise en charge (Se et Sp d’une image normale ou pathologique ; résultat non interprétable,…) enseigné par un urgentiste à partir de cas cliniques.

Les motifs de recours traités sont :

  1. Douleurs abdominales
  2. Douleurs lombaires
  3. Douleurs pelviennes
  4. Douleurs thoraciques
  5. Dyspnée
  6. Etat de choc vSuspicion de thrombose veineuse profonde
  7. Polytraumatisé
  8. Gestes techniques écho-guidés

L’E.A.U. se divise en plusieurs « boîtes à outils » échographiques qui peuvent servir à un ou plusieurs motifs de recours.

Ces « boîtes à outils » sont :

1. EAU ABDOMINALE Ce que l’on doit regarder et comment : • Vésicule biliaire, aorte, péritoine (3 points) • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Contenu et paroi vésiculaire • Epanchement péritonéal • Anévrysme de l’aorte

2. EAU UROLOGIQUE Ce que l’on doit regarder et comment : • 2 reins, loges périrénales et vessie. • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Dilatation pyélo-calicielle ; • Epanchement péri-rénal ; • Globe vésical.

3. EAU GYNECOLOGIQUE Ce que l’on doit regarder et comment : • Utérus • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Sac intra-utérin • Activité cardiaque

4. EAU PULMONAIRE Ce que l’on doit regarder et comment : • Plèvres • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Epanchements liquidien et gazeux.

5. EAU CARDIOLOGIQUE Ce que l’on doit regarder et comment : • Cavités cardiaques, péricarde VCI • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Epanchement pericardique, • Cavités collabées, rapport VD/VG • Contractilité : présente, normale, diminué, absente • VCI collabée

6. EAU VASCULAIRE Ce que l’on doit regarder et comment : • 2 points par membre : veine femorale, veine poplitée • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Etat de la lumière et compressibilité

7. EAU TRANSCRANIEN Ce que l’on doit regarder et comment : • Objectifs : artere sylvienne • Objectifs d’enseignement : 1) technique de l’EAU, 2) écho-anatomie, 3) limites et pièges

Ce que l’on doit rechercher : • Index de pulsatilité, vitesse du flux diastolique

8. EAU TECHNIQUE DE GUIDAGE Ce que l’on doit regarder et comment : • Guidage d’une ponction • Objectifs d’enseignement : 1) technique de la ponction guidée, 2) limites et complications

Ce que l’on doit rechercher : • Vaisseaux (cou, membre, sous-clavier…), épanchement, vessie,…

1.2 Enseignement pratique

Les stages pratiques seront organisés et validés selon les règles du DIU : 30 vacations dans un service ou une structure agréée par le coordonateur régional : fiche d’acceptation de stage à envoyer en début de stage ; fiche de validation de stage en fin de stage ; connaissances évaluées par l’examen pratique national.

Dans le cadre du module EAU les stages pratiques devront également répondre aux critères suivants :

  • Le terrain de stage doit être localisé à proximité d’une structure d’urgence (SAU, SAMU,..)
  • Le terrain de stage est un service radiologie permettant un accès aux applications échocardiographiques et gynéco-obstétricales (dans le service même ou l’établissement)
  • Un carnet de stage obligatoire pour la validation du stage sera à remplir par l’étudiant tout au long de son stage et devra être visé par le responsable du stage et les tuteurs (en fonction des applications de l’EAU)

[carnet de stage]

Lien Permanent pour cet article : http://naxos.biomedicale.univ-paris5.fr/diue/le-diplome/objectifs/echographie-appliquee-a-lurgence/